Le digital au service de l’assurance IARD

18 juin 2021
Assurance

La transition numérique a impacté tous les secteurs d’activité et ne cesse de pousser les entreprises qui visent à garder leur standing, à proposer des idées novatrices.

Les assureurs traditionnels se font challenger par les insurtechs. Ces derniers sont des startups qui opèrent dans le secteur de l’assurance en s’appuyant sur le digital et la technologie et les mettant au centre de leur business model.

Cependant, des partenariats peuvent être possibles entre les deux parties. En effet, les assureurs traditionnels peuvent proposer leurs expertises métier aux insurtechs afin de bénéficier de leurs expertises technologiques. L’objectif pour ces deux parties est de collaborer afin que chacun puisse en tirer profit.

Offre et contrats de l’assurance IARD

Avec un chiffre d’affaires supérieur à 54 milliards d’euros en 2019, le marché de l’assurance IARD (Incendie, Accidents, et Risques Divers) attire de plus en plus d’investisseurs. De plus, les écarts entre les cotisations des assurés et les prestations versées permettent aux assureurs de garder suffisamment de fonds qui serviront non seulement au recouvrement de leurs charges, mais aussi de s’étendre sur plus de segments et marchés.

Le marché de l’assurance IARD est composé d’une multitude de segments. Ces segments ont poussé les assureurs à proposer une large panoplie de produits et services qui s’adaptent à tous besoins, budgets, activités…

Le chiffre d’affaires des assureurs est facilité par différentes lois et réglementations. En l’occurrence, la loi sur l’assurance automobile reprise sur les articles L.211-1 du code des assurances et à l’article L.324-1 du Code de la Route oblige les prospects à assurer leurs biens contre des sinistres potentiels et donc de souscrire à des contrats d’assurance automobile.

A titre d’exemple, les contrats d’assurance IARD peuvent prendre différentes formes :

  • Contrat d’assurance multirisque professionnelle:  Le but est de protéger les marchandises, les stocks, les machines et les équipements de l’entreprise.
  • Contrat d’assurance de flotte automobile : le but est d’assurer les véhicules des entreprises qui en disposent de beaucoup.
  • Contrat de locaux professionnels ou d’habitation : Le but est d’assurer les biens immobiliers des particuliers ou des professionnels face à un éventuel sinistre.
  • Contrat assurance automobile : le but est de permettre aux particuliers d’assurer leur véhicule.
     

Les formules et les packs proposés par les assurances et les insurtechs sont adaptés à tous les profils clients, particuliers ou professionnels.  Ces formules offrent la possibilité de fidéliser les prospects suite à la souscription des futurs contrats. L’objectif est de stabiliser et de rentabiliser le marché auprès des clients.

Le digital au cœur des processus des assureurs

Le digital permet aux assureurs traditionnels de préserver une gestion efficace de leurs activités dans le marché de l’IARD. En effet, le digital est au cœur des processus métiers, depuis l’entrée en relation des prospects, jusqu’à la gestion de la relation client et la fidélisation.

En effet, sans avoir de contact physique avec le chargé de clientèle, les assurés ont la possibilité de souscrire leurs contrats en ligne, de payer les indemnités voire même d’être remboursés en cas de sinistre.

De plus, la digitalisation a facilité la gestion des sinistres tant pour les assureurs que les assurés. Par exemple, les assureurs peuvent recevoir des documents utiles à l’estimation des réparations sous format numérique, ou collecter des documents provenant d’autres sources, comme les services publics ou des constructeurs automobiles. Les estimations des réparations, incluant des photos ou des vidéos des dommages, peuvent ainsi être automatiquement envoyées aux ateliers de réparation.

Selon étude portée par LexisNexis en 2019, 38 % des organismes ont déjà digitalisé leur processus de gestion des sinistres. Cette digitalisation aurait permis d’accélérer la résolution des sinistres, réduire les coûts de traitement et d’augmenter la satisfaction des clients.

 

Rédacteur : Amine RAYHANE

Le sujet vous intéresse ? Nos experts vous répondent

Lorenzo BERTOLA
Lorenzo BERTOLA
Directeur du pôle Banque, Finance & Assurance

Les consommateurs sont aujourd’hui en attente d’offres sur-mesure. Dans ce contexte, les données vont devenir un enjeu central de différenciation, permettant de personnaliser des prestations qui s’aligneront sur les comportements réels des assurés. mc2i accompagne les acteurs du secteur sur leurs problématiques numériques comme la digitalisation des parcours utilisateurs, la mise en place de plateformes data ou l’intelligence artificielle.

Partager
Amine RAYHANE
Consultant en transformation digitale