Dépasser les freins aux Innovations RH

24 juin 2021
Ressources humaines

L’usage des nouvelles technologies au sein de la fonction RH comme l’intelligence artificielle, les technologies autour de la Data ou encore la Blockchain peut faire l’objet de certaines réticences de la part des collaborateurs, managers et responsable RH. Le coût des solutions innovantes, la maîtrise des technologies, leur apport réel et la résistance au changement sont des sources potentielles de réserves face à leur adoption. Comment dépasser les éventuels freins rencontrés ?

Le coût des solutions innovantes

Le coût d’acquisition et de maintenance des solutions innovantes peut être vu comme un frein à leur adoption au sein d’une direction RH (DRH). Mais les DRH n’ont pas à porter seuls ces projets d’innovation. L’élaboration d’une démarche globale d’innovation à l’échelle de l’entreprise favorise la réalisation d’économies d’échelles. En effet, en inscrivant la démarche d’innovation au sein d’un programme d’entreprise, il est possible de profiter d’une diminution du coût des solutions déployées. Par exemple en déployant une même solution RPA au sein de plusieurs directions de l’entreprise (RH, Finance, marketing…). De plus, dans le cadre d’une démarche globale, récupérer le code source du RPA permet de rester indépendant de la solution choisie. Ainsi, considérer la démarche d’innovation de manière globale comme un moyen de répondre à la stratégie d’entreprise est une source d’optimisation de l’investissement de la fonction RH dans une nouvelle technologie.

L’expertise technique nécessaire à la fonction RH pour utiliser ces technologies

Unir les compétences des directions SI & RH pour choisir la solution et prendre en main la technologie est une condition à la réussite du projet. La direction des systèmes d’information (DSI) doit être mobilisée dès la réflexion du projet de la DRH pour gérer les prérequis techniques et de compétences interne sur une nouvelle technologie. Cette collaboration est indispensable pour tirer le maximum des opportunités offertes par les solutions innovantes. La collaboration entre DSI & DRH permet d’évaluer les impacts le Système d’information de l’entreprise et sur le métier RH.

L’efficacité éprouvée des nouvelles technologies adaptées au domaine RH

Les technologies innovantes ont prouvé à plusieurs reprise leur efficacité sur la minimisation des tâches administratives RH répétitives via le RPA, l’amélioration de l’expérience collaborateurs grâce à l’Adaptative Learning ainsi que celle des managers grâce au Data Storytelling par exemple ou encore la personnalisation des services RH via les chatbot. Elles permettent également de soutenir la prise de décision et d’ouvrir le champ des possibles en faisant émerger des possibilités auxquels les acteurs RH n’auraient pas pensé notamment en matière de gestion de compétence ou de recrutement grâce à l’intelligence artificielle. Mais elles sont avant tout un moyen de répondre à un besoin des DRH. Pour tirer bénéfice des nouvelles technologies et s’assurer de leur pertinence dans le contexte d’entreprise, l’usage de nouvelles technologies doit avant tout répondre à des attentes clairement définies et alignées avec la stratégie globale.

Les résistances internes à l’usage de nouvelles technologies dans les RH

D’abord, tout usage innovation RH doit être aligné avec les règles de protection des données personnelles des collaborateurs et cette condition doit être validée dès le début du projet. En effet, les données RH sont particulièrement sensibles car mobilisant de nombreuses données personnelles ce qui peut générer des appréhensions de la part des collaborateurs quant aux usages de leur données. Mettre en avant la conformité de l’usage avec ces règles est un moyen de favoriser l’acceptation de ces nouvelles technologies. En matière de conduite du changement, il convient de mettre en avant les apports de la nouvelle solution plutôt que la technologie elle-même afin de démontrer les bénéfices immédiats de la solution dans leur quotidien. De plus, même si le rôle des acteurs RH peut être amené à évoluer par exemple d’un rôle de saisie à un rôle de contrôle grâce à l’automatisation d’actions manuelles, il convient de rappeler que les nouvelles technologies interviennent avant tout en extension et non en remplacement de leur rôle. Les processus RH doivent être adaptés en conséquence. Enfin, le soutien d’un sponsor du niveau de la Direction Générale permet de mettre en avant l’alignement de la nouvelle solution avec la stratégie d’entreprise pour fédérer et faciliter l’adoption des nouvelles pratiques induites par les technologies innovantes.

Les nouvelles technologies offrent des opportunités d’améliorer les services de la fonction RH qu’elles fournissent au quotidien. Les principaux freins et questionnement qui peuvent émerger quant à l’adoption de solutions RH innovantes, trouvent des réponses dans une démarche globale d’innovation et non pas seulement menée au sein de la direction RH. Opter pour une démarche globale permet d’aligner les nouvelles technologies avec les objectifs stratégiques de l’entreprise et de faciliter l’adhésion aux nouveaux usages qu’elles proposent.

Vincent Leroux

Le sujet vous intéresse ? Nos experts vous répondent

Benoît CAPITANT
Benoît CAPITANT
Directeur des pôles RH, Secteurs Publics, Média et Santé

L'accompagnement des transformations numériques des Ressources Humaine fait partie intégrante de l’identité de mc2i qui en fait son cœur de métier depuis plus de 30 ans, confortant ainsi sa position de cabinet de conseil indépendant leader en SIRH.

Partager
Vincent LEROUX
Project Manager