Vers une organisation agile, entre stabilité et fléxibilité
26 avril 2016

Si les multinationales sont tout autant confrontées à des marchés volatiles que les autres entreprises, leur taille complique souvent la mise en œuvre d’une transformation dans des délais suffisamment rapides. Elles peuvent néanmoins s’adapter tout en capitalisant sur leur stabilité.

Au premier abord, agilité et stabilité semblent incompatibles. Face à des réorganisations de plus en plus fréquentes, certains salariés ne voient dans ces transformations que des perturbateurs de leur activité. Comment une entreprise peut-elle à la fois être agile et favoriser sa stabilité ?

L’agilité en grande entreprise, est-ce compatible ?
8 mai 2017

La diversification de la concurrence, l’intensification des innovations et les besoins changeants des clients poussent aujourd’hui les grandes entreprises à opérer une transformation digitale pour rester compétitives. Dans ce contexte, il n’est plus question de subir l’ « effet tunnel » engendré par la gestion de projet classique qui, selon le Standish Group, produit des applications dont 64% des fonctionnalités ne sont pas ou rarement utilisées. Ces entreprises doivent revoir leur organisation pour devenir « agiles », c’est-à-dire "customer centric". Pour ce faire, elles doivent proposer seulement des produits qui procurent de la valeur ajoutée à leurs clients, et réduire le "time to market" pour rendre ces produits rapidement utilisables. Cependant, peut-on devenir agile en étant une grande entreprise ?

Holacratie et agilité : le couple gagnant ?
7 février 2020

La mobilisation des entreprises autour des méthodologies agiles et l’émergence de l’agilité à l’échelle démontrent la maturité grandissante des organisations dans l’appréhension de nouvelles façons de travailler et de concevoir l’entreprise. Pour autant, après 40 ans d’innovations managériales, le manque de sens au travail reste un fléau difficile à enrayer et les notions de burn-out, bore-out ou brown-out interrogent les organisations sur leur structure fondamentale.

Le Lean Startup, ou comment accompagner l’innovation, dans les petites et grandes entreprises
28 février 2018

Pensé dans les années 2000 par Éric Ries suite à l’échec d’une startup dont il était le fondateur, le Lean Startup se veut être une réponse aux principales sources d’échecs lors du développement d’une jeune entreprise. Bien qu’initialement pensée pour le développement des startups, le Lean Startup ne se limite pas pour autant qu’à elles. Il peut servir de véritable levier de performance auprès des grandes entreprises en quête d’efficience et d’innovation.

L’Homologation : une Agilité à tester ?
27 mai 2017

D’ici 2017, Gartner estime à plus de 77 milliards de dollars le profit généré par quelques 268 millions d’applications informatiques. Quelle que soit la méthodologie projet utilisée, la phase d’homologation y occupe une place privilégiée. Bien que toutes les phases du projet soient importantes, l’étape de recette est l’une des plus primordiales, pouvant être qualifiée de dernière marche avant la mise en production. L’arrivée des méthodologies agiles, ainsi que la multiplicité des projets au sein d’une DSI, perturbent le fonctionnement de la recette, la poussant ainsi à évoluer et à s’adapter.

Lean management : limites et impact humain
4 juillet 2018

Le lean management, est un modèle d’organisation qui vise le plus juste. Ce modèle a été créé par Toyota dans les années 60 pour améliorer la production de leurs usines. Womack et Jones (1994) et Wilson (2010) ont décrit le lean comme une façon d’éliminer les pertes de productivité, par l’ensemble des acteurs du processus. Il est considéré comme un modèle de performance globale, permettant d’assurer une amélioration continue de la qualité. Alors, quels sont les limites et l’impact de l’implémentation du lean dans une organisation ?

S'abonner à Agilité